Commotions du rugby



Commotions du rugby




Saint-Jean-en-Royans « Les émotions et commotions du rugby »

’Comment est devenu le rugby à XV, rencontre avec Etienne Dallon co entraîneur du sporting cluib royannais,dans un fauteuil roulant suite à un accident de rugby.

Il y a 20 ans (octobre 1997) Etienne Dallon a été victime d’un choc au rugby qui l’a handicapé et laissé dans un fauteuil roulant,qui mieux que lui peut parler de l’évolution du rugby.

« Comment vois tu l’avenir du rugby ? » Parlons des jeunes, il est inconcevable que jusqu’à l’âge de 15ans, ils ne soient pas exemptés des placages;dans d’autres sports de combat et pour ne pas la citer, la boxe, les jeunes sont vêtus de protection,et pratiquent dans des catégories suivant leur poids ,dans le rugby rien.

« Pour les placages,comment tu les vois ? »les placages devraient tous se faire au niveau de la ceinture (interdiction au dessus de la ceinture et sous les genoux),cela permettrait de faire beaucoup plus de jeu et on aurait moins de zones de blocages, de zones de rucks., ces zones objets de tous les mauvais coups.

« L’arbitrage ? » Sensibiliser les arbitres qui ne sont pas assez sévères sur les rucks (rentrées sur les côtés) placages tête en avant, )..ce n’est plus un sport de combat mais un sport de collision !

« protocoles commotions ? » je suis d’accord pour l’avoir fait appliquer au sein du SCR;nous constatons qu’au sein de notre club, c’est la première saison que nous en avons autant , 6 (et sur le plan national chez les pros ,hausse de 35 %des commotions cérébrales en 3ans !). Qu’attend t’ on pour remédier à ce fléau, qu’il y ait des morts !.Il serait bon que les instances se penchent sur ces actions de jeu.Les entraîneurs ne peuvent qu’approuver le protocole sachant que faire revenir sur le terrain, contre la décision de l’arbitre un joueur ayant subi un K.O entraîne leur responsabilité.

« apport de joueurs pros dans le championnat de fédérale 2 et séries inférieures, qu’en penses tu ? »je suis contre car la mentalité n’est pas la même,ce sont des pros avec la mentalité pro, un physique de pro c’est à dire engagement sans retenue dans les contacts.

« en conclusion ? » L ‘arrivée du professionnalisme a légalisé la violence avec comme seul objectif le résultat;il serait temps de revenir à un rugby plus sain ou tout au moins revoir les phases de jeu génératrices de commotions ou autres traumatismes.

Bab Armand


Lundi 15 Janvier 2018
Lu 998 fois


.

.

30/11/2017

.

.

30/11/2017