La Réserve perd pied



La Réserve perd pied"


Saint-Jean-en-Royans « La réserve du SCR lâche pied »

A Chateaurenard : SCR 11 Chateaurenard 32 (mi temps 11-10)

SCR 2P Bourron, 1E Gomez Pour Chato 2P et 4E dont 3T

Pour les Saint-Jeannais le déplacement à Chateaurenard s'il ne devait pas être de tout repos,comme tous les matchs à l'extérieur a été une cruelle désillusion . Menant à la pause sur le score de 11 à 10 (Pénalités de Bourron, essai de Gomez), dès la rerise les rouges et noirs encaissent une pénalité suivie d'un essai ce qui permet çà Chateaurenard de passer devant au score. Que s'est il passé à partir de cet instant ? Difficile à expliquer,placages manqués ou absents, ballons rendus, manque de présence...et des adversaires qui ne se privent pas d'appuyer où ça fait mal en marquant deux nouveaux essais . La note est lourde, score final 32 à 11, score qui après la reprise restera inchangé pour le Sporting Club Royannais. Défaillance collective, manque d'ambition...il va vite falloir se reconcentrer sur les trois prochaines rencontres...car malheureusement rien n'est encore joué pour la qualification.

Sont entrés en jeu :

Gilibert, Gomez,Couraud, Luya, Borel, Bergeron, Rémy Valenti, Saillo, Liottard, Bourron, Jérôme Valenti, Bégot, Régis Derbier,Challancin, Barois, Fernandès, Monnier, Bouchet, Damien Scalvini, Flavien Valenti, Vorano, Eynard



Saint-Jean-en-Royans « La réserve du SCR lâche pied »

A Chateaurenard : SCR 11 Chateaurenard 32 (mi temps 11-10)

SCR 2P Bourron, 1E Gomez Pour Chato 2P et 4E dont 3T

Pour les Saint-Jeannais le déplacement à Chateaurenard s'il ne devait pas être de tout repos,comme tous les matchs à l'extérieur a été une cruelle désillusion . Menant à la pause sur le score de 11 à 10 (Pénalités de Bourron, essai de Gomez), dès la rerise les rouges et noirs encaissent une pénalité suivie d'un essai ce qui permet çà Chateaurenard de passer devant au score. Que s'est il passé à partir de cet instant ? Difficile à expliquer,placages manqués ou absents, ballons rendus, manque de présence...et des adversaires qui ne se privent pas d'appuyer où ça fait mal en marquant deux nouveaux essais . La note est lourde, score final 32 à 11, score qui après la reprise restera inchangé pour le Sporting Club Royannais. Défaillance collective, manque d'ambition...il va vite falloir se reconcentrer sur les trois prochaines rencontres...car malheureusement rien n'est encore joué pour la qualification.

Sont entrés en jeu :

Gilibert, Gomez,Couraud, Luya, Borel, Bergeron, Rémy Valenti, Saillo, Liottard, Bourron, Jérôme Valenti, Bégot, Régis Derbier,Challancin, Barois, Fernandès, Monnier, Bouchet, Damien Scalvini, Flavien Valenti, Vorano, Eynard

Lundi 24 Mars 2014
Lu 155 fois


.

.

30/11/2017

.

.

30/11/2017